ACCUEIL
ORGANISATION
COMMUNIQUES
RAPPORTS
ANALYSES
EVENEMENTS
REACTIONS
CONTACT
 
NEWSLETTER
Evénements

Une reconnaissance américaine des réfugiés juifs des pays arabes

.: le 6 avril 2008

Pour la première fois, le Congrès américain reconnaît les réfugiés juifs du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord.

La Chambre des représentants américaine a approuvé le mardi 1er avril 2008 une résolution sans précédent reconnaissant les réfugiés juifs des pays arabes qui ont été forcés de fuir leurs foyers à la suite de la création de l’Etat d’Israël en mai 1948. La résolution H-R 185 constitue un changement important de la politique des Etats-Unis sur le problème des réfugiés du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord.

D’après les termes de la résolution, les officiels américains impliqués dans des négociations de paix au Proche-Orient qui abordent la question des réfugiés palestiniens, doivent dorénavant « également inclure des références similairement explicites à la résolution du problème des réfugiés Juifs des pays arabes ».

"Le monde doit comprendre que les Arabes et les Palestiniens n’ont pas été les seuls [à souffrir] au Moyen-Orient et que des Juifs eux-mêmes ont été dépouillés de leurs possessions et de leurs maisons et ont été victimes d’actes terroristes" a dit le Représentant Joseph Crowley (D-N.Y.), l’un des co-parrains de la proposition. "Ce sont des gens qui ont vécu dans les pays du Moyen-Orient depuis plus que des décennies, mais des milliers d’années. La résolution adoptée éclaire un sujet qui a été trop longtemps occulté".

"Les réfugiés juifs surpassaient en nombre les réfugiés palestiniens et leur exil forcé des terres arabes ne doit pas être omis des discussions publiques sur le processus de paix", a affirmé le Représentant Jerrold Nadler (D-NY).

Un autre co-parrain de la proposition, le Représentant Mike Ferguson (R-N.J.), a déclaré que le refus des Nations unies de reconnaitre le problème des réfugiés juifs "était complètement inacceptable et [que ce problème] aurait dû être réglé depuis longtemps, c’est l’une des choses que cette résolution cherche à résoudre".

"Le débat portant sur le sort des réfugiés se focalise invariablement sur la détresse des réfugiés d’ascendance palestinienne, exclusivement et sans discernement", affirme le Rep Ileana Ros-Lehtinen ; "peu de gens sont conscients de l’injustice faite aux réfugiés juifs des pays arabes et d’Iran. Ceux-ci ont vu leurs communautés pleines de vie, qui existaient depuis siècles, disparaître brutalement. Ils ont perdu leurs revenus, leurs maisons, et leurs sites mémoriaux, fuyant la persécution, les pogroms, les révolutions et l’avènement de dictatures impitoyables"

Malcolm Hoenlein, Vice-Président exécutif de la Conférence des Présidents des principales Organisations Juives Américaines commente "l’échec de reconnaître ces autres réfugiés, toutes ces années, a aggravé leur indignation et leurs souffrances et parfois leur dénuement. On oublie que le processus de leur expulsion des pays arabes était systématique. Il est anormal de parler d’une seule population de réfugiés, car ceci sape tout avancée dans les négociations sur ce sujet. La résolution du Congrès va permettre l’éducation de toute une génération qui savait peu de choses sur le sort des réfugiés juifs des pays arabes".

L’adoption de cette résolution est la plus forte déclaration américaine sur les droits des réfugiés Juifs déplacés des pays arabes. H.R 185 souligne le fait que les Juifs vivant en terre arabe ont souffert des violations des droits de l’homme et ont été déracinés de leurs maisons et sont devenus des réfugiés. Stanley Urman, directeur exécutif de "Justice pour les Juifs des Pays Arabes" a déclaré : " Le Congrès vient de restaurer la vérité dans l’histoire du Moyen Orient, en recommandant un traitement équitable pour tous les réfugiés de la région. C’est seulement ainsi qu’il peut y avoir un élan de la vérité vers la justice, de la justice vers la réconciliation, et de la réconciliation vers la paix entre et parme toutes les nations de la région".

Anglais Français Arabe Persan Turc Hébreu Kurde